vendredi 12 janvier 2018

L'Expo Photo: Atelier de cyanotypie par Alain Loche


Un atelier de démonstration de cyanotypie sera proposé toutes les 2 heures, pendant L'Expo Photo par le photographe Alain Loche.

Ouverture de l'Expo Photo:
samedi 27 janvier de 12h à 19h
dimanche 28 janvier de 10h à 18h

Rendez-vous à l'Allégro, Place de la République, 01700, Miribel, prés de Lyon.
Gratuit pour les moins de 18 ans et 2€ par adulte.






Le cyanotype est un des plus anciens procédés monochromes non argentiques.

Basé sur la sensibilité des sels de fer à la lumière, sa mise en œuvre est relativement simple, rapide et peu onéreuse. Le papier est sensibilisé au pinceau par une solution de citrate de fer ammoniacal et de ferricyanure de potassium, puis séché à l'abri de la lumière. Le tirage se fait ensuite par contact avec la matrice négative. Le temps d'exposition à la lumière naturelle dure une quinzaine de minutes, produisant une modification de la composition des sels de fer. Le papier est ensuite rincé à l'eau pour dissoudre les sels de fer non exposés, puis séché. C'est durant cette opération de séchage que se forme le pigment couleur bleu de prusse, caractéristique du procédé.

Inventé en 1842 par John Frederick Herschel, scientifique anglais, le cyanotype rencontre un succès tardif : son bleu intense et profond et son rendu pictural ne séduisent pas les photographes de l'époque qui recherchent un rendu plus réaliste.


Son utilisation est alors essentiellement documentaire, réservée à la reproduction de notes, de plans d'architecte ou de dessins industriels. Il faut citer deux photographes qui ont particulièrement été séduits par ses propriétés dans les années 1840-1850 : la botaniste anglaise Anna Atkins pour ses photogrammes de végétaux, et l'artiste français Henri Le Secq pour son travail sur les monuments gothiques parisiens et ses natures mortes. Le procédé ne devient réellement populaire qu'à partir de la fin du 19ème siècle. Il fut apprécié par les pictorialistes, Paul Burty Haviland en tête, qui montrèrent un vif intérêt pour ses qualités esthétiques.

De nos jours, le cyanotype est utilisé par de nombreux artistes contemporains tels que Nancy Wilson Pajic ou Christian Marclay.

Glossaire visuel des procédés photographiques
© ARCP / Mairie de Paris, 2013



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Image Contact vous remercie pour votre commentaire.